Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cafet - Promotion Mai 1458

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Mer 26 Mai 2010, 21:31

Elle tourna la tête à la suite des mots vin et bourgogne. Doucement, elle s'éloigna à nouveau de son jouteur verbal, les prochains jours risquaient d'être très amusants.

Ah mon cher collègue, vous êtes mon sauveur, dire qu'il me faut un prêtre pour avoir à boire, alors que ceux qui se disent des gentilshommes ne le font pas ou avec du chantage, vous rendez vous compte. Je vais en glisser deux mots à SE à la prochaine réunion de la nonciature, il faut qu'elle fasse attention à l'éducation des jeunes gens en Normandie.

Une femme parla du vin en connaisseuse, Eli chercha mentalement dans les fiches le nom de la Dame. Ah oui Della de Vovent. Elle connaissait ce nom, elle l'avait déjà vu dans les lettre de Mère. Elle ferait mieux de relire et prendre des notes. Une autre femme arriva, des bouteilles à la mains. Ah le choix allait augmenter.
Eli fit mander deux valets, elle leur demanda d'aller chercher un tonneau qu'elle avait pris dans les caves de l'auberge de sa mère. Elle avait fermé le lieu à son retour en Bourgogne et le gardait comme domicile, c'était certes un peu grand mais personne ne viendrait y mettre les pieds dorénavant, sauf les amis.


Vous croyez que j'allais vous laisser ici sans boire. Voyons je suis une bonne doyenne. Non en passant par chez moi, en Bourgogne, j'ai pris un tonneau. Un Beaumont si je ne m'abuse, il a eu le temps de murir il appartenait à Mère et comme son auberge est fermée.


Les valets mirent le tonneau en perce et servirent les étudiants ainsi que la jeune femme. Elle s'approcha de sa souris un verre à la main et le lui offrit avec un sourire, le premier qu'il puisse réellement voir depuis leurs premiers échanges. Et hop comment éviter de chanter, non qu'elle ne sache pas, d'ailleurs elle avait hérité de la voix de sa mère, mais elle ne voulait pas lui céder.


Mes parents ?

Mais quelle idée de lui parler de ses parents. Elle lui dit comme sur le ton de la confidence.

Père s'occupe de ses terres dans le Comté de Cambridge, il est Lord ; quand à Mère, elle était évêque en Bourgogne, mais elle est morte, je suis d'ailleurs partis là bas pour en apprendre plus. Mais bon on est pas là pour parler de ma vie.


Elle leva son verre.


Santé aux étudiants de la promotion Mai 1458.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 36
Localisation : Bertincourt en Artois
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 01:01

Oui, votre mère, une personne fort charmante.

Il leva son ver.

À Feu Monseigneur Poupounet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 01:13

Une nonce? et Bourguignonne, ça à n'en pas douter! Le bâtard ne put retenir un sourire de satisfaction... Il avait, il y a peu, co-signé l'arrêt de la vie à la nonciature d'un nonce Bourguignon... Ça lui ferait plus de travail à la doyenne tiens! Main sur le menton... Était-il bourguignon? Le Normand n'en était plus certain, autant, Juprelle, qui n'était pas nonce à sa connaissance, oui, autant l'autre... Il faudrait qu'il vérifie, pour que sa satisfaction soit complète... Et puis, s'il avait l'occasion, il essaierait d'en faire tomber d'autres, il faudrait qu'il se renseigne... tous étaient contraints de passer par Noirlac...


Bon, il allait falloir trouver quelque à répondre, et lui dire qu'il avait passé sa jeunesse en Gascogne ne serait pas suffisant... Et ça ne venait pas...

Et voilà le chat qui lui tendait un godet, en souriant... plans machiavéliques plus ou moins foireux oubliés, lui arracher un sourire, c'était déjà une victoire en soi... Pour le reste, le bâtard savait qu'une retraite pouvait s'avérer payante, pour la suite de la tendre guerre...

Le normand leva son verre...


A la promotion 1458!

Regardant le liquide, qu'il eut préféré couleur jaune clair Normand, ou orangé Gascon, il ajouta:

Puisse-t-elle être aussi aboutie que ce breuvage après maturation, et qu'elle porte haut la réputation des avocats du dragon comme ce vin semble tenir toutes les promesses d'un Bourgogne!


Dernière édition par Ulrich le Jeu 27 Mai 2010, 01:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 01:30

Elle trinqua avec les autres étudiants mais ne put s'empêcher de lancer une pique au malotru. Il la séduisait et paf plus rien ? Mais comment osait il ? Jamais un seul homme n'avait osé lui faire ça. Non les hommes étaient repoussé par Eli ce n'était pas l'inverse. Oh elle se vengerai à coup sur, comment elle ne le savait pas encore. Ses yeux devinrent durs comme les pierres.

Encore faut il passer plus de temps à étudier et moins à boire, n'est ce pas Messire Ulrich.

Elle fulminait, jamais elle n'avait connu cet outrage. S'il elle avait été seule avec lui, il aurait eu au moins une gifle pas moins, sans compter les insultes et autres mots d'oiseaux qu'elle connaissait et dans les deux langues. Elle du se contenir pour ne pas lui dire sa façon de penser.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 01:48

Le bâtard ne comprit pas pourquoi cette mise à mort (ben oui, c'est un garçon, alors les subtilités féminines hein... faut pas trop lui en demander! )... Lui qui croyait que sa retraite stratégique suffirait à son adversaire... Et en plus, elle avait l'air furax, la doyenne... Avait-elle décidé que finalement c'était plus amusant de lui pourrir son séjour entre ces murs?
Subtilité masculine, il en déduisit que si elle agissait ainsi, c'était parce qu'il était digne d'intérêt, un autre n'aurait pas eu d'attention de la part de quelqu'un qui devait être puissant malgré en dépit de son âge... A moins qu'elle n'ait décidé de le mettre à la porte ce soir? Il fallait peut-être jouer le tout pour le tout en ce cas... Au pire, à Paris, il ne serait pas trop difficile de trouver consolation entre les bras laiteux d'une fleur du mal... Ou d'une vieille connaissance... bref... A l'attaque!


Je... je pense que les contacts avec autrui doivent être autant pris en compte que le travail, outre la joui...

non, c'était trop clair, "jouissance", même si on y accole un "intellectuelle", ça reste jouissance...


heu... le plaisir qu'ils apportent, l'expérience des autres peut être enrichissante, et utile, je crois... non, je suis sûr! J'essaie donc de pratiquer les deux autant que possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 02:05

Ben voyons, les mots doux, la prenait il pour une gamine, il fallait croire que oui. Certes elle était jeune mais elle avait son caractère, une fille quoi. Non, cela ne suffirait pas pour l'amadouer. Tout en dégustant son vin, elle ne le quittait pas des yeux, son ton la laissait indifférente. Ses paroles encore plus, bon d'accord c'était faux. Il lui plaisait en plus, il avait son âge, il était pas trop mal et il savait bien se tenir, enfin quand il le décidait mais jamais au grand jamais la blonde ne l'aurait avoué. Non !
En plus c'était à lui de venir à elle, Eli n'avait jamais eu besoin de séduire un homme et elle n'allait pas commencer maintenant ! Elle décida de continuer avec le ton cassant qu'elle prenait pour mépriser les gens, il méritait au moins cela.


Je vois boire et se vautrer avec des femmes de petite vertu c'est enrichir son expérience. Merci de ne pas comparer les Dragons à un simple bordel.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 02:46

Un bo... bordel?

Déglutissement difficile, yeux écarquillés, elle ne prenait pas de gants... Le bâtard ne s'y attendait vraiment pas...


Je... je n'ai jamais mis les pieds dans de tels lieux!

Oui, ça c'était vrai, la dernière fleur en date, en Bourgogne, la sensuelle Désirée pourrait confirmer...

La fréquentation d'autrui me paraît utile, je crois que les amis d'Aristote, tels Polyphilos, ne me contrediraient pas...

Mouarf, si elle était noncette, baratiner sur la religion était un terrain glissant... Elle confondrait vite le faux dévot...Lasteyrie s'en rendit compte un peu trop tard... Il se mordit la lèvre inférieure, et reprit, histoire de noyer le poisson qui risquait de lui causer du tort...

Quand à boire, si c'est en bonne compagnie, il est vrai que je ne résiste guère... Mais en l'espère, j'avoue que...

Sourire de triomphe...

Je n'y suis pas pour grand chose si j'ai un verre à la main...

Vite, il porta sa timbale à ses lèvres, de peur de se faire reprendre la boisson... Ce qui aurait été dommage... Le choix était judicieux, le vin était un peu âpre, un breuvage avec du caractère, le Normand apprécia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 09:47

"Prends moi pour une courge" était la phrase qui lui vint à l'esprit. Elle avait tenté le bordel car elle savait que de nombreux jeunes hommes y allait, lui elle n'en avait pas la moindre idée avant qu'elle ne lâche la phrase. Ba elle était fixée, même si elle désapprouvait ce genre de pratique, les hommes avaient des besoins qu'une seule femme ne pouvait surement pas assurée. En même temps qu'en savait elle ? Rien justement ... L'homme l'intriguait plus qu'elle ne voulait bien l'admettre. Elle qui n'était attirée pour le moment que par le droit se retrouvait désemparée devant lui. La blonde n'aimait pas ça, elle n'aimait pas le sentiment qui naissait en elle, cette attente de réaction, de paroles voilées promesses de choses envoutantes et inconnues, enfin si elle aimait ça justement mais elle était anxieuse. Le montrer ? Jamais !

Elle l'écoutait, il était charmant en mauvais menteur, le visage de la blonde ne changea pas d'expression, seuls ses yeux s'était adoucit. C'était le seul moyen de connaitre son humeur, savoir déchiffrer les saphirs. Elle lui pardonna ses minables mensonges, le bougre avait su retourner la situation à son avantage.

Je ferais mieux de faire attention, il risque de me gâter le cerveau et je vais en avoir besoin pour plaider.

Devait elle lui sourire ? Non elle ne souriait à personne, cela ne commencerait pas. Son visage resta assez froid malgré la chaleur qu'il provoquait en elle. Sa voix était neutre. Elle aurait presque pu passer pour quelqu'un qui s'ennuyait.


Je suis une bonne hôtesse, on m'a appris les bonne manière messire. Mais si cela vous dérange je ne vous offrirais plus rien ... ni vin ni autre pensa t-elle.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasousem

avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : Maine
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 10:35

Sasou rentra et pris une place ,après avoir lu un livre pendant un quart d'heures il ressorti de la salle .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 36
Localisation : Bertincourt en Artois
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 13:36

Yut regardait sa collègue, puis le Normand.

Je vous assure, ma soeur, certains artésiens sont bien pires que lui Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 15:35

Le chambellan de Noirlac se mordit de nouveau les lèvres, cette fois-ci pour ne pas trop sourire. Balle (ou souris) presque au centre, encore un petit effort... Mais pour cela, il allait falloir reculer, et continuer le babillage servile, pour mieux sauter plus tard... à moins qu'il ne recule trop, et ne tombe dans l'oubli:
un duc lui avait dit un jour: "on ne se souvient pas des gestionnaires, ni des lèche-bottes serviles; le seul moyen pour qu'on ne t'oublie pas, c'est de l'ouvrir, et de faire ce que tu veux"(Regard vers l'abbé, tiens, à ce sujet...)... Le bâtard pensa qu'en effet, l'auteur de cette citation n'était pas près d'être oublié, par l'EA, comme par son peuple, qu'il réussisse à long terme, ou pas...
Lasteyrie prit donc finalement le parti d'imiter le fameux duc (dans une trèèèèèès moindre mesure)... Et voilà la souris qui retourne à l'assaut du chat, au risque d'être balayé d'un coup de ses gracieuses pattes...


Estes vous courroucée damoiselle?

Rassurez-vous, je vous ai dit que j'aimais boire en bonne compagnie, et...

Regard insistant vers sa timbale vide...

...Comme disait un ancien GAF, "quand mon verre est plein, je le vide, et quand il est vide, je le plains"...


Inutile d'en dire plus, ce serait insulter l'intelligence de la demoiselle, et elle avait déjà prouvé qu'elle comprenait les sous-entendus...Inutile donc de lui demander de remplir son godet, ce qui lui permettrait de ne pas essuyer de refus direct, et surtout, ne le mettait pas en position de demande, souvent inconfortable...
La charge de la souris était minime, voir absente... Et elle n'avait qu'une envie, que la doyenne reprenne son souffle pour contempler sa gorge qui se redresse, et enfle, à mesure que l'air entre dans ses poumons...
Soupir, genre pucelle mélancolique...


Ce serait tellement agréable si vous chantiez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 16:25

Nan mais il n'avait pas le droit ! Quand il jouait avec ses lèvres il était trop craquant. Elle aurait presque pu tomber sous son charme et venir quémander un câlin.
Non mais réveilles toi ma fille, tu n'es pas une godiche, comporte toi comme une dame surtout ici, assume ta fonction au lieu de ronronner autour de cet homme comme un gentil chat.
Eli reprit ses esprits à temps, elle ne devait plus laisser un homme agir sur elle de la sorte, aussi attirant soit il. Elle devait penser comme une avocate ! Raisonnement, faille, et contre attaque ! D'ailleurs il était temps, sa souris revenait à elle.


Moi courroucée ? Pas le moins du monde, je vous explique ma façon de voir les choses.

Elle mentir, oui, il fallait au moins ça. Elle n'allait pas admettre qu'elle était en colère car il avait arrêté de la séduire. Non ! Jamais !
Pendant qu'ils devisaient, elle jeta un œil à son verre et sur le sien. Elle fit signe aux valets de s'occuper d'eux. Mon Dieu qu'il faisait chaud dans cette pièce, elle était contente d'avoir mit sa robe ouverte au moins, sa gorge était au frais, parfait pour la saison.
D'un coup les saphirs se tournèrent, il ne lâchait pas si facilement ! Soit elle allait lâcher du lest mais avec ses conditions.


Cela est demandé si gentiment, je chanterais pour vous ...


Gorgée de vin laissant sa phrase en suspens.


... mais pas ici.
Des étudiants travaillent il est hors de question de les déranger ni les professeurs d'ailleurs.
Vous allez devoir patienter qu'on se retrouve dans d'autres circonstances.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skinn_mac_dana

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 19:28

prenant une rasade, il s'essuya la bouche du revers de sa manche et en souriant ajouta.

eh bé, heureusement que le fayotage n'est pas pris en compte .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 19:44

Elle sourit à son collègue nonce.

Il va falloir voir, c'est vrai que ce duché est ma foi, bref passons vous connaissez mon avis.


Le kilt lui adressa la parole.

Oh mais moi je ne donne de note que pour les plaidoiries donc on peut toujours essayez avec moi ça change rien.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 20:55

Sourire éclatant, ce qui est assez rare, chez le bâtard, qui craint d'avoir toujours quelque chose de coincé dans ses dents... Le travail finit toujours par payer... Même si là, ça lui avait coûté cher, il avait dû jeter sa fierté plusieurs fois aux pieds de la damoiselle, qui ne s'était pas privée de la piétiner... Petite victoire, donc, sur une promesse qui n'engage que ceux qui la croient... promesse aussi de la revoir... En d'autres lieux...

Nouveau sourire... Diplôme, pas diplôme... De toutes manières, il savait que tonton Umondel l'en empêcherait... Il savait aussi qu'il l'avait bien cherché... De toutes manières, le bâtard avait des choses plus intéressantes à faire: picoler, chevaucher, mettre une doyenne dans son lit, et aller saluer Normandie à Saint Antoine, aller voir sa tante, devenir diacre...


Nous nous reverrons donc?

Pincement de lèvres, il aurait dû lui laisser l'initiative, il venait de perdre sa place de chat provisoire par cette demande...
Rattrapage quelque-peu maladroit...


Pour les plaidoiries?

Vite, encore noyer le poisson comme tout à l'heure...

Je vous montrerai que comme eux, il m'arrive de travailler... juste que la vie est si courte que...

Il ne sut pas comment achever sa phrase, tout était dit... Elle savait bien où il voulait en venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Jeu 27 Mai 2010, 22:30

Il souriait ... Non non non on se ressaisit. Sous le charme ? Oui on peut le dire ... Faible proie sans défense ? Alors là non ! Non Pussy était comme tous les chats très joueuse mais aussi très dangereuse. Le jeu était enivrant, mais elle devait faire attention, les étudiants devraient retourner travailler. Et puis, ils se reverraient, oui ce jeu lui plaisait beaucoup. Elle avait l'impression d'être un avocat en plein procès, échange entre les parties, répliques plus mordantes, du moins dans leur sous entendus.

Il me souriait ... Oui nous allons nous revoir, dans un lieu plus intime, plus propice au jeu.

Que ferait ils ? Où iraient il ? Et si elle l'invitait à faire une ballade à cheval avec une de ses bêtes. Eli lui prouverait qu'elle était meilleure cavalière que lui, sourire intérieur, en même temps elle était meilleure que lui c'était évident. Il devait bien avoir des talents cachés, oh elle les trouverait en temps et en heure. Pour l'heure ...


Je ne doute pas que vous soyez apte à être un bon avocat, il serait même amusant de plaider avec ou contre vous. Oui cela serait un jeu très amusant. Ne me décevez pas j'en serais fort marri.

Un sourire, rare chose chez elle, que lui seul pu voir naquit sur ses lèvres, ses saphirs devinrent plus chaud, et sa voix se fit plus suave à son oreille.


Nous nous reverrons ... et cela un réel plaisir pour moi. Une ballade à cheval avec une de mes montures pour vous prouvez quelle bonne cavalière je suis.


Elle soutint son regard. Plus un mot ne sortit de ses lèvres, normal elle laissa l'esprit de l'homme interpréter ses dernières paroles pendant qu'elle buvait son vin.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 05:32

Le corbeau (ou la souris) rougit sous ses plumes, il ouvrit un large bec de satisfaction... L'angevin n'avait pas menti: on ne se faisait pas oublier si on l'ouvrait, et même que parfois, on pouvait arriver à ses fins...
Le bâtard referma la bouche, inutile de paraître benêt plus longtemps...
Elle voulait plaider avec lui, ou contre lui!
Ça, même le cureton lèche bottes ne l'obtiendrait pas! Herminval était tout émoustillé, il avait envie de sauter partout, mais son marionnettiste tira d'un coup sec les ficelles, afin de raidir les membres du bâtard...

La suite était encore plus délectable... souffle chaud dans l'oreille du Normand... Ça le fit frissonner d'excitation... Dommage que la proposition soit moins amusante... Cavaler, il savait faire, chevaucher... ben c'était pas beau à voir... Il avait quelques temps pour attraper la prof d'équitation du collège saint Louis, et qu'elle lui apprenne... au moins les bases...

Je monte divinement bien! Vous ne serez pas déçue!

Oui, d'accord, c'était facile, et un mensonge en plus...

Le bâtard s'assit, il voulait quitter la pièce, mais on ne laisse pas une damoiselle en plan... et puis si on veut la regarder de dos, on la laisse d'abord quitter la pièce...

Il bourra sa pipe, l'air de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Stilton

avatar

Nombre de messages : 994
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 09:42

Je serais ravie de voir cela. Je vous ferais parvenir le lieu et la date.

Bon c'est pas tout mais elle avait des choses à faire, la blondinette. Elle redonna son verre à un valet.
Ses yeux caressaient le corps de l'homme, mais à quoi pensait elle ? Cela devenait vraiment dangereux aussi elle décida de retourner dans la salle des profs, là bas elle serait à l'abri de ses pulsions.
Eli se redressa, elle l'effleura puis altière sortit de la pièce.
Ses hanches ? Oui oui elle les balançait légèrement juste de quoi attirer le regard et les pensées de sa souris sur elle.

_________________

Elisabeth Stilton de Lasteyrie - Blonde de 16 ans - Maman d'un petit garçon - Veuve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrielle

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 15:59

Il fallait un repos, un repos de tout ses pensées, oui entre les lectures les rêves éveiller et les cours...Elle entra dans la pièce saluant les uns et les autres de la tête humblement. C'est qu'elle ne parlait pas beaucoup, on lui avait répété qu'elle devait apprendre à se taire un peu. Puis elle revenait d'un long mandat de maire ou les plus idiots parlaient un après l'autre pour des choses qui ne connaissait point. Tout le monde semblait attendre de se faire servir. Lyrielle n'avait pas cette habitude, elle se leva et alla mettre de l'eau à bouillir pour se faire une tisane, elle s'assit dans l'angle pour garder à vue cette or non reconnu qu'était l'eau...Elle se dit qu'il était peut-être temps de se nommer un peu...

Bonjour je me nomme Lyrielle Von Wittelsbach, je prépare de la tisane pour ceux qui en voudront. Je ne bois aucunement de l'alcool mon père, Louis-Philippe Von Wittelsbach (Dit: Deubs) ne m'en a pas encore donné la permission, par conséquent je ne touche aucune de ses bouteilles pour servir qui que ce soit...de toute façon on est toujours mieux servi par soit même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 16:17

Ulrich regarda la belle se retirer... mais... mais c'est qu'elle se déhanchait????
Non, il avait sûrement rêvé... En tous cas, c'était agréable à imaginer...

Puis une rousse entra...

Encore une consanguine du SRING qui envahit la Gascogne... Son père avait bien raison de dire qu'il fallait les pendre avec des barbelés ceux-là...


Le bonjour, Dame, ravi de vous rencontrer... Je connais le Vicom, savez-vous? Lui et ma mère...

Toussotement...

Il est quelqu'un de bien, et de droit. Sûrement un de mes préférés dans vostre noble famille...
J'ai fini mon adolescence à Bayonne, et à Mont... Mon grand père y séjourne encore...
Je fus quelque peu lié à Kassie VW; nous échangeons encore quelques courriers...


Le bâtard sortit sa flasque de calva, préférant conserver l'Armagnac pour la Doyenne, elle le valait bien après tout... Finalement, malgré les prescriptions paternelles, entre Louis Philippe, Gabriel et Kassandra, il ne parvenait pas à se défaire d'une certaine estime... pour certains au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrielle

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Gascogne
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 18:23

Elle sourit au nom de sa tante la Brunette, celle qui..Diantre mais combien de liaison avait-elle? Peu importe, elle n'allait pas en faire un plat. Puis de toute façon liaison ça impliquait quoi au juste. Son regard se fit songeur, elle n'aimait pas qu'on ne lui ai rien enseigné de la vie, autre que les lois, les principes de la famille et essayer de dire son nom convenablement. Ce qui était difficile puisqu'elle avait été élevé en Berry par ses kidnappeurs.

Mon père et votre mère son ami? Bien pour eux alors. Je n'ai que croisé mon père une ou deux fois en tout. Surement le connaissez vous mieux que moi.

Cependant, je vois que vous avez l'habitude de charmer. Dans vos gestes cela se sent à mille lieu. Je n'ai pas la langue dans ma poche vous savez et je dis ce que je pense. Savoir plaire est un art trop aisé chez les hommes de votre rang. Savoir charmé est ''charmant'' certe...Mais savoir se faire aimé et respecté est beaucoup plus important à mes yeux.Alors longue vie à ses charmante créatures qui se plieront à votre beauté...


Elle le salua en leva la coupe devant elle qui ne contenait...RIEN.Elle n'aimait pas ses gens qui se pavanait et prélassait dans leur abondance.Encore moins ceux qui créait des batards à tout vent sans jamais en prendre réel responsabilité.Maintenant qu'elle savait que les enfants ne s'achetait pas au marché, jamais, non jamais elle ne ferait un enfant comme elle, jamais elle ne ferait de batard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skinn_mac_dana

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 19:17

skinn éclata de rire.

il ne connaissait ni les tenant et ni les aboutissants, mais voir le sieur si distingué se prendre un sermon, alors qu'il entamait une discussion somme toute banale, ca relevé du comique.

se calmant quelque peu il réussi a dire.

pitié pour mon ventre, ne répond pas tout de suite laisse moi le temps de respirhihihihi.....

et le voila reparti dans une de ses crises de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neonel

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Ven 28 Mai 2010, 21:12

Néonel salua les personnes présentent et s'installa, un mal de crâne pesant après cette journée de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   Sam 29 Mai 2010, 02:01

Le bâtard ouvrit de grands yeux... Folle, ça ne pouvait être que cela, folle! Ou bien c'était une blague? Oui, ça devait être ça, l'écossais était plié de rire à côté... Ha... non, vu ce qu'il disait c'était moquerie!
Ulrich s'esclaffa à son tour...


Ca va? vous voulez un lavement? une saignée?


Le bâtard tendit sa flasque de calva (du moins le croyait-il, il venait en fait de donner celle de son précieux Armagnac) à l'écossais...

Buvez, l'ami, mais ne finissez pas, il m'en faudra aussi pour me remettre, je crois!

Ulrich se retourna vers la rousse, et d'un ton cassant et sec:


Si vous ne vouliez pas que l'on parle des consan... de vostre famille, il ne fallait pas l'évoquer.
Quand à mon attitude, c'est juste de la politesse. J'ai badiné sur vostre famille pour vous estre agréable et engager la conversation. C'est la première étape, vous devriez y songer avant d'essayer de vous faire aimer et respecter.


Le bâtard n'était pas en colère, juste qu'il avait pris conscience qu'elle l'avait fait descendre de son nuage.... Lui il voulait le Chat dans son lit, et il l'aurait, rien à faire de trucs débiles comme l'amour... Il avait aimé deux fois: la seconde avait conduit au suicide dans la Loire de la première, et il avait trahi la seconde qui ne s'en était jamais remise, et ne savait plus que se nourrir maintenant...
Le chat! Ne l'avait-il pas effleuré tout à l'heure? C'était bon signe, ça! Herminval essaya de se souvenir si ses pattes étaient douces, puis pensa à la promesse d'invitation...Ha, oui, ça lui revenait! Il fallait qu'il se rende au collège Saint Louis pour demander à sa tante de lui apprendre à monter autrement que comme un Hun...


Sur ce, je vous laisse à l'ami, damoiselle... puissiez-vous le divertir comme vous me divertîtes!
Messire, je vous laisse mon calva, vous en aurez besoin, je crois...

Sourire, sachant que le calva était plus que bon marché comparé à l'armagnac que le normand croyait avoir en sa possession...

Et il sortit, direction le collège Saint Louis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cafet - Promotion Mai 1458   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cafet - Promotion Mai 1458
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Napoleon_Louis - 10.X.1458 - R - TOP (Diffamation)
» [Idée] Promotion de la Gazette
» Promotion "gratuite"
» Shigella - 29.I.1458 - C - TOP (Racket)
» Anne de Culan - 13.08.1458 - 865/900

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aile Nord : Université - Amphithéâtre, Bibliothèque, Dortoir et Réfectoire :: Cercle étudiant-
Sauter vers: